Photo Photo Photo Photo Photo

Sondage du mois

Seriez-vous pour un changement du nom de notre association ?

Non, vive la vélorution !
Pas vraiment de raison de changer
Pourquoi pas, j'ai des idées.
Oui, le nom "Vélorution" est trop agressif

Gravage :

Prochaine session et pré-iscription

Rejoindre

Facebook
En ligne : 1 | 24h : 11 | Total : 5631

8 motif pour choisir le vélo

Le vélo est un moyen de transport ayant de nombreux atouts à faire valoir et qui méritent d'être (re-)connus :

  1. Economique
  2. Facile
  3. Moderne
  4. Ouvert sur le monde
  5. Rapide
  6. Sain
  7. Sûr
  8. Tendance

Economique

Le budget transport moyen d'un automobiliste est de 300 euros par mois. Le budget vélo est infiniment moindre (pas de carburant, pas d'assurances, des réparations plus simples, des pièces d'occasions à petits prix, pas de parkings à louer, pas de flashage sur l'autoroute ...).

Le vélo est donc un moyen de réduire les inégalités sociales.

Pour chiffrer les choses[1], en 2006, en France, un kilomètre parcouru à vélo coûte 25 % moins cher que le même kilomètre parcouru en voiture et 85 % moins cher que s'il est parcouru à pied.

Des trois, la marche à pied reste le moyen de déplacement le plus économique à durée fixée.

    Marche Vélo Voiture
Coûts privés par km a 0,19 € 0,13 € 0,45 €
Valeur du temps par heure[2] b 8,47 € 8,47 € 8,47 €
Indice de revenu[3] c 0,88 % 0,83 % 1
Valeur du temps par heure en tenant compte du revenu d=b.c 7,45 € 7,03 € 8,47 €
Vitesse e 4,7 km/h 14 km/h 22 km/h
Valeur du temps par km f=d/e 1,59 € 0,50 € 0,39 €
Coût total par km g=a+f 1,78 € 0,64 € 0,83 €
Coût d'un déplacement de 12 mn h=(g.e)/5 1,67 € 1,78 € 3,66 €

Le vélo est aussi collectivement moins cher (moins de dépenses de sécurité sociale pour les victimes de la pollution ou de la violence routière, de dépenses d'autoroutes, de parkings, de sols stérilisés, de pays malmenés pour leur pétrole ...).

Retour au sommaire


Facile

  • Le vélo est moins fatigant que le stress d'un embouteillage.
  • Il ne faut pas confondre pratique quotidienne et pratique sportive, un cycliste urbain évoluant en moyenne à une vitesse de 14 km/h, l'effort produit reste très raisonnable.
  • Plus de la moitié des déplacements urbains en voiture sont inférieurs à 3 km.
  • Le poids moyen des courses transportés en ville reste inférieur à 5 kilos.
  • Les innovations technologiques permettent progressivement d'améliorer les rendements des vélos (meilleure pénétration dans l'air, rendemement pneumatiques ...).
Retour au sommaire


Moderne

Après de nombreuses années au point mort, la petite reine bénéficie désormais d'importants investissements de recherche ainsi que d'expérimentations de la part de bénévoles. Sous ce double effet, les innovations se multiplient (vélos couchés, carénages, dynamos en moyeu, transmission magnétique, assistance électrique ...).
1 velo couche carene

Retour au sommaire


Ouvert sur le monde

Le cycliste est dans l'espace public, son champs de vision est plus large, sa perception neuro-sensorielle est accrue par l'effort physique, il est donc plus ouvert à ce qui l'entoure qu'un automobiliste, confiné dans sa bulle.

Retour au sommaire


Rapide

Selon de multiples sources, le vélo est le moyen de déplacement le plus rapide en centre-ville et en proche périphérie.

Retour au sommaire


Sain

Un exercice quotidien et doux est meilleur pour la santé qu'une pratique forcenée hebdomadaire. La pratique du vélo, c'est aussi moins de maladies cardiovasculaires, de stress, un meilleur métabolisme, une meilleure digestion ...

Retour au sommaire


Sûr

Si les 2 roues motorisés sont statistiquement les plus exposés aux accidents de la route, le vélo l'est 8 fois moins, car les cyclistes ne font (généralement) pas d'excès de vitesse. Si, en plus, ils choisissent des itinéraires plus sûrs, ce n'est pas plus dangereux que de circuler en voiture.

Retour au sommaire


Tendance

Dans de nombreuses villes d'Europe, la pratique du vélo urbain regagne du terrain : Copenhague, Cologne, Milan... En France, des frémissements sont perceptibles à Strasbourg, Nantes, Grenoble, Rennes...

Retour au sommaire


Einstein a velo

Références
[1] - Vélocité, décembre 2006, "dossier spécial coûts"
[2] - Valeur recommandée par l'Etat (rapport Boiteux, 2001) : 85 % du salaire brut, soit 7,2 € 1998 par heure pour l'ensemble des motifs de déplacement, soit 8,47 € 2006 par heure
[3] - Les usagers non motorisés ont des revenus un peu moindres que la moyenne